Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 01:14

 

Effectivement on peut lui dire merci à Maupiti. Cette île est la plus belle que nous ayons découverte dans l’archipel. Pour l’atteindre, Pierre notre capitaine de catamaran nous a donc laissé sur le port de Bora-Bora où nous avons embarqué sur le Maupiti Express, un petit ferry contenant à peine une cinquantaine de personnes et trois colis de fret…

P1050603.JPG

 

Après deux heures trente de pleine mer, avec de grosses vagues de biais (parfaite pour donner à manger aux poissons !), nous avons passé avec succès la passe impressionnante de Maupiti et franchement on en mène pas large au milieu de c,es gros paquets de mer qui s’engouffrent violemment dans à peine cent mètres de large, ouf !

 

P1050607.JPG

 

 

Et là, après le stress, le lagon s’offre à nous plus bleu que bleu avec au milieu un piton rocheux imposant tel la proue d’un navire.

P1050613

 

P1080830

Du minuscule port, nous avons pris une minuscule navette bateau

  P1050636

 

pour notre première nuit sur un motu magnifique où Philomène, une vahinée aussi gentille qu’imposante, nous accueille avec le tutoiement de rigueur dans un bungalow fleuri, à dix mètres de la plage,

P1000788

 

P1000793

en disant « toi tu te mets là », avec un accent trainant, trop marrant. Arrivés en fin de matinée, Philomène nous avertit qu’elle nous préviendra quand le repas sera prêt, et effectivement, vers midi on entend : « à table ! » Philomène zigzague entre les bungalows et rameute les ouailles, pas question de louper le repas…Poisson cru au lait de coco, carpaccio de thon pêché le matin, beignets de Maï-Maï (dorade coryphène) et gâteau à la vanille à tomber !

P1050645

 

En parlant de thon, le lendemain nous avons vu les pêcheurs débarquer leurs prises : des thons magnifiques qu’ils jettent par-dessus bord et que le patron dépèce aussitôt en offrant aux raies les nageoires et la peau dans l’eau rougie par le sang.

P1050667

 

P1080859.JPG


 

P1080866.JPG

 

 

Les deux autres jours, nous les avons passé dans une autre pension séparée du motu d’en face par un banc de sable blanc recouvert de 50cm d’eau sur 500m, une merveille.

  P1080876.JPG

 

P1080966

                  (On n'oublie pas l'école !!)

 

P1080897.JPG

 

L’isolement a du bon, nous sommes hyper tranquilles mais il a aussi ses inconvénients : aucun distributeur de billet et aucun magasin. Et bien entendu, il ne nous reste que peu de liquide. Nous avons donc été un peu juste en nourriture, jusqu’à rationner les madeleines au petit déjeuner ! A part ce petit hic, nous avons passé deux jours au paradis, les enfants ont appris à faire de la planche à voile, et toute la tribu a profité à plein de ce cadre exceptionnel conscient qu’il s’agissait de nos dernières heures en Polynésie.

P1080931.JPG

 

P1090078.JPG

 

 

P1080977.JPG

En discutant avec Alain le propriétaire qui nous a parlé des îles Australes, des révoltés du Bounty, nous avons appris que nous étions situés sur un toboggan. Et un toboggan spécial puisque c’est de là que les âmes des morts s’en vont au paradis ! En effet, la montagne derrière notre fare (habitation polynésienne) à la forme d’un toboggan et cette croyance est courante dans les îles. Heureusement, celui-ci nous a seulement renvoyé à Papeete en avion pour notre dernier jour avant le départ pour l’île de Pâque.

L'aéroport de Maupiti :

 

P1050758.JPG

L'enregistrement des bagages :

 

P1050760

 

La salle d'attente :

P1050761.JPG

 

Mais là aussi, arrivés à Papeete, le chauffeur du taxi nous a raconté des histoires d’esprits qui hantent certains endroits où plus personne ne veut s’aventurer. Décidément, nous sommes au bord de la quatrième dimension, il est temps de partir. Voilà, la Polynésie c’est fini, et ce fut extraordinairement beau. En espérant vous avoir fait partager un peu de notre bonheur, nous vous donnons rendez-vous à 4000km plus à l’est sur l’île mystérieuse. A plouch les djeun’s ! Au fait, j’ai retrouvé plein d’argent au fond de mon sac, je vous laisse imaginer ce que j’ai entendu…

 

P1080885.JPG

Nos derniers jours à Papeete, trop dur !!

 

P1050813.JPG

P1000357.JPG

PS : Les photos ne sont pas aussi belles que d'habitude car elles ont dù être compréssées pour passer sur le blog !!
Plus de photos dans Album photos Polynésie

Repost 0
Published by Sylvie et François - dans Polynésie
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 23:52

 

La lecture de ce texte et le visionnage de ses photos peuvent avoir des conséquences graves sur votre moral (dépression, agressivité, convulsion…) et nous déclinons toute responsabilité si vous continuez malgré nos recommandations.  …

Vous insistez ?

Bon alors d’accord, mais à vos risques et périls.

Donc, après quelques jours à Moorea, nous avons pris l’avion pour Huahine et avant même l’atterrissage, le paysage annonce la couleur, ou plutôt les couleurs, le turquoise se déclinant déjà vu d’en haut.

P1050027

Nous retrouvons notre skipper plus tôt que prévu en raison des modifications d’horaires courantes en Polynésie. Celui-ci n’est autre que l’acteur Pierre Cosso, qui a joué dans de nombreux films dont « La Boom N°2 » avec Sophie Marceau et qui a décidé de vivre loin du showbizz sur son bateau, un catamaran Outre-Mer 45, un superbe engin taillé pour la course.

Vous pouvez visiter son sîte : http://www.pierrecosso.com/

Video 

 

 

P1080175

Nous prenons nos marques très rapidement et Pierre nous fait découvrir le lagon de Huhaine sans un souffle de vent, ce qui nous permet de voir le fond de l’eau comme dans un aquarium.

P1080174

Après une nuit en mer, nous sommes allés sur un atoll découvrir un point de vue superbe : le Mont Seran, où un américain avait construit un complexe hôtelier de luxe qui a été complétement détruit par un cyclone.

P1080225

 

P1080245

 

P1080235

 

P1080229

En tongs dans la végétation luxuriante, Brigitte a écrasé malencontreusement un gros crabe de terre qui lui a montré ses pinces, notre Baronne a juste lâché un petit « hiii » bien compréhensible vu la taille de l’animal !

P1050094

En même temps que nous apprenons quelques rudiments de voile et de règles de vie en mer, nous enchaînons les visites de sites plus magnifiques les uns que les autres : Raiatea, Tahaa…

P1050049

P1080427

P1080195

Nous passons d’un lagon à un autre par la pleine mer, et le plus rock and roll c’est d’arriver à franchir sans encombre les passes. Ce sont les brèches dans le récif corallien qui permettent d’entrer dans le lagon. Ces endroits subissent de forts courants avec des vagues imposantes et il s’agit de ne pas se louper, c’est chaud, chaud, à chaque fois, et dès que nous arrivons dans le lagon le calme revient.

P1080230

 

P1080200

P1080191

L’émotion monte parfois d’un cran lorsque des dauphins viennent nous escorter dans leur ballet majestueux et nous ne pouvons retenir des cris de bonheur tellement ces animaux sont beaux à voir nager en liberté.

VIDEO :

Photo :
P1050039

 

Le soleil est puissant, les coups de soleil aussi…mais ce que nous vivons dans ces paysages  dépasse tout ce que nous avons pu vivre jusqu’à présent par leur beauté. Même sous les nuages, les îles restent belles, et nous en profitons pour découvrir une rivière qui s’enfonce dans une vallée sauvage au milieu de la jungle.

 

 

P1050197

Nous nous arrêtons souvent pour nager et plonger au milieu dans une eau claire et chaude, comme dans un rêve.

Pierre nous a concocté un programme superbe et varié, comme la visite d’une ferme perlière où la propriétaire nous accueille dans une superbe demeure au style local à la déco digne d’un magazine spécialisé.

P1050307

 

P1050310

 

P1050314

 Les enfants nagent, pêchent, et s’essaient au surf tracté.

P1080301

 

P1050219

 

 

Pierre nous pêche le diner du soir

P1080216

  Camille tenete  de travailler ...

P1080296

On en oublierait presque l’école…mais nous comblons cette lacune par une visite botanique avec un professeur Tournesol super sympa Alain Plantier.

P1080575

Il nous a fait découvrir les secrets des plantes et franchement moi qui pensais m’ennuyer j’ai été captivé par sa science et sa pédagogie.

P1080578

Ce que recèlent la flore des îles est extraordinaire, vraiment. Pendant la visite nous faisons la rencontre de deux couples bretons très gentils dont un orthodontiste qui en profite pour jeter un coup d’œil aux bagues de Camille, cool.
Le lendemain nous nous émerveillons dans le jardin de corail sur l’île de Nano où les poissons sont des milliers à un mètre de profondeur entre les patates de corail.

P1050492

Les couleurs sont fantastiques, les formes irréelles et le moment partagé est magique.

P1050489

 

P1050499

 

 Enfin, nous arrivons sur Bora-bora, l’arrivée est somptueuse mais contrairement à nos fantasmes, cette île est la moins intéressante et presque défigurée par les hôtels de luxe qui bordent le lagon (tout est relatif bien sur car l’endroit est quand même très beau).
Nous avons vécu une semaine unique sur le voilier de Pierre et découvrir la Polynésie par la mer est vraiment la meilleur des manières car vues de mer toutes les îles sont différentes et leur beauté insolente. En espérant que vous ayez résisté au choc des photos…A plouch les djeun’s !        

Bonus :  Video des raies pastenagues à Moorea

 

 

 

                             

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Polynésie
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 21:54

 

La Frannnce ! Ce pays où les indigènes parlent un dialecte qui est tellement proche du nôtre, ce pays où on roule à droite, ce pays où les toilettes sont toujours douteuses, ce pays où enfin on mange des plats cuisinés et gouteux, cette contrée nous accueille sur son territoire …d’outre-mer, puisque, oui, nous sommes en Polynésiiiie ! Partis d’Auckland en Nouvelle Zélande, nous avons atterri à Papeete à 22h30. Alors ici on ne prononce pas « papette » mais « Papé-été » « Pape » signifiant l’eau et « ete » la cuvette, petite minute culturelle pour citadins stressés…  Donc, nous avons posé nos tongs sur le sol de France et devinez qui nous a rejoint 30mn plus tard ? C’est-y pas que notre Bribri internationale, en direct des Yvelines après 22h de vol et une escale à LA, pointe le bout de son nez, décalquée mais heureuse. Brigitte donc, va  partager notre quotidien pendant un mois et pour l’instant nous passons la nuit dans une pension sympa avec tous nos amis des pays chauds, les lézards gecko et les cafards, mais on commence à s’y habituer, tant qu’ils ne volent pas dans les cheveux de Sylvie en pleine nuit…Nuit réparatrice pour les uns, stressante pour Arthur qui décidemment ne supporte pas les bébêtes. Au petit déjeuner nous discourons sur ce que nous allons faire et deux options s’offrent à nous : partir à Moorea (une petite île situé à ½ heure de bâteau) à 15h ou à 9h45. Et devinez quoi ? Les filles décident à 9h de partir avec le bateau de 9h45. A partir de là commence une course contre la montre car nous devons laisser sur place toutes les affaires qui ne nous servirons pas dans l’enfer qui nous attend. Et c’est par 38° que nous nous excitons pour réussir à partir à l’heure, en sueur, en courant jusqu’à l’embarcadère, mais avec succès ! D’ores et déjà nous sommes ébahis par la gentillesse et la chaleur des polynésiens.
P1080057

 

C’est encore plus fort qu’en Nouvelle Zélande qui pourtant était au top sur cet aspect.  Arrivés à Moorea, nous nous apprêtons à prendre le bus pour rejoindre notre pension « Les Tipaniers », et là je lance : « et nos bagages ? » hum, hum, nous avions simplement oublié nos sacs à bord…L’air de Polynésie nous détend déjà. Enfin au complet, nous sommes pris en charge par un chauffeur de bus qui n’hésite pas à nous arrêter à un distributeur de billet avant de nous lancer un « bonnes vacances » en trainant un peu avec cet accent si cool, vraiment sympa ce chauffeur.

P1080085

 

 

Quatre jours au « Tipaniers », dans un bungalow immergé dans la verdure …et les « nonos ». Les « Nonos»? Oui, c’est ainsi que les habitants appellent les petits moustiques qui adoooorent notre peau si tendre, et surtout celle de Brigitte ! A tel point que, tel Coluche dans le film « Bonzaï »,  elle s’est mise à gonfler des chevilles, (c’est pourtant pas son genre), des bras, du dos, à cause de ces sales bestioles. Une petite visite chez le médecin local, va vite résoudre tous ces petits soucis. Après une première journée de farniente à pousser des wouuhaah ! en découvrant les dégradés de bleu du lagon, le lendemain nous avons tous passé notre baptême de plongée avec Henri, un mec si calme et si pédagogue que nous avons tous respiré à moins 6m l’air sec caractéristique des bouteilles d’air comprimé en nageant au milieu des poissons multicolores.

 

P1040770

P1040642

 

P1040780

Nous sommes tous très fiers de notre exploit, formalisé par un diplôme : baptême de plongée à Moorea en Polynésie, ça l’fait ! 

 

P1040704

 

P1040645 Un autre jour nous avons loué une voiture pour faire le tour de l’île et nous avons vu des paysages intérieurs magnifiques, visité la ferme du lycée agricole et ses fruits tropicaux, et mangé du « Maï maï » ou dorade coryphène, avec une sauce à la vanille, un vrai délice !   

 

P1080111Nous avons bien essayé de profiter de la piscine de cet hôtel de luxe, en vain. Alors les filles ont fait des photos, histoire de s’y croire. Le soir nous avons quand même assisté à un spectacle tahitien de toute beauté dans un hôtel voisin.

 

Mais le clou, le top, le truc de ouf, c’est le dernier jour où nous avons loué un bateau sans permis jusqu’à un haut fond de sable où nous avions pied et où nous avons fait des rencontres formidables. Là sous nos yeux, des dizaines de raies pastenagues accompagnées d’une vingtaine de requins à pointe noire d’un mètre cinquante de long, viennent manger dans nos mains .

P1040908

D’abord réticents à nous jeter à l’eau au beau milieu des squales, nous avons franchi le pas après que d’autres touristes l’aient fait.

P1040926

Dans un mètre cinquante d’eau transparente, les raies viennent et nous bousculent carrément pour un petit morceau de poisson. Ces poissons sont très impressionnants mais inoffensifs, et nous avons pu les caresser sur le dos et entre les deux yeux, comme des petits chiens, fa-bu-leux !

P1040895

D’autant plus que tout autour les requins rodaient en cercles concentriques inquiétants, mais également sans être un réel danger. Si on m’avait dit un jour que je plongerai au milieu de requins, je ne l’aurait jamais cru, mais ces animaux sont d’une beauté parfaite. Et c’est pas fini, nous avons mis le cap sur l’îlot (un motu) voisin où nous avons déjeuné au paradis, un endroit de fou, au bord de l’eau, en jouant avec les raies, et en dégustant du poisson grillé, un grand moment de bonheur, sous le soleil, avec une légère brise…

P1040947

 

Thalassa va diffuser un reportage dessus le 4 mai, à ne pas louper. Juste après, nous avons remis les masques et tubas et nous avons plongé au milieu d’un vrai aquarium sans requin, c’est plus reposant…

P1040866

Ces premiers jours en Polynésie sont au-delà de ce que nous imaginions, profitez des photos, c’est trop beau ! A plouch les zamis !     

Plus de photos dans Album photos Polynésie ...

P1040763


 


Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Polynésie
commenter cet article