Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 09:31

 

 

Mercredi 29 Février 2012

Melbourne nous a réconcilié avec les australiens et la suite de notre périple n’a fait que confirmer cette impression. Moins stressés que nous, voir pas du tout, gentils, professionnels, il faut juste s’habituer à leur manière d’être qui n’est pas celles de latins tout simplement. Nous ne restons jamais assez longtemps dans un endroit pour lier des relations et c’est à nous de nous adapter et de faire l’effort de comprendre leur mode de vie. Celui-ci fait la part belle au temps libre, au sport et à la nature, ce qui objectivement est plutôt positif. Et en parlant de nature, ils sont servis ! Comment résister à l’appel de l’océan quand on vit à côté de telles plages ?

P1060745

Nous nous sommes arrêtés au Wilson Promontory National Park « Proms » où nous nous attendions à rencontrer beaucoup d’animaux dans notre randonnée, pourtant, on ne peut plus sauvage, mais seul Arthur a aperçu un Wombat (sorte de très gros rongeur court sur patte) et un Walibi. Nous nous sommes consolés par un bain sur une belle plage déserte ou presque, comme d’hab.
P1060714

La petite ville au joli nom d’Eden nous a également offert sa plage magnifique toujours sans méduse ni autre danger dont on nous avait mis en garde depuis le départ.

P1030633

 

 A Mérimbula, nous avons admiré une colonie de pélicans majestueux (ces oiseaux nous sont de plus en plus sympathiques)
P1030577

et nous avons cheminé sur des planches au bord d’un lac d’eau de mer transparente au milieu de la mangrove.

P1060767

 A Bermagui,  nous avons fait une sorte de pèlerinage car c’est ici que tout a commencé…C’est en voyant la photo de la piscine naturelle d’eau de mer « The Blue Pool » sur un blog, que Sylvie s’est décidée pour ce voyage. Et là, elle nage dedans, dans le bonheur et la béatitude…séquence émotion, snif.

P1060802

 

P1060812

P1060800

Quelques kilomètres plus loin à Narooma, nous avons cédé à l’irrésistible envie de pêcher, sans succès. En revanche, sous nos yeux, une raie pastenague énorme nous a salué d’amples mouvements magnifiques et un peu plus loin, une otarie nous a fait son show étonnant : roulades, fesses en l’air, nageoires qui saluent, un vrai clown, d’autant plus émouvant qu’elle est sauvage. Un beau moment !

 

 

VIDEO

 

 A Pebby Beach (Attention on dit bien beach et pas beatch, avec un t le mot à une tout autre signification qui peut vous valoir un petit sourire en coin de votre interlocuteur à qui vous demandez où elle se trouve…histoire vécue), à Pebby Beach donc, nous avons enfin assouvi notre envie de rencontrer des kangourous.
P1030664

Ils étaient une quinzaine devant nous, tranquilles au bord de la plage devant un bungalow, presque imposants et pas du tout résolus à nous céder la place. Ils nous ont bien fait comprendre que nous étions chez eux, mais quel bonheur d’en voir de si près ! 
P1030659
Pour compléter ce tableau un varan de deux mètres de long a croisé notre chemin, impérial. Cet animal préhistorique est superbe, ça me donne envie d’aller rencontrer ceux de Komodo, beaucoup, beaucoup plus gros !

P1030651

Près de Jervis Bay , la plage de «  Hiams Beach » avant Sydney est paradisiaque avec ses dégradés de turquoise qui contrastent avec le sable blanc, c’est magnifique.
P1060889

 

 

P1060871

 Plus loin, nous avons fait une pause pêche et le dieu des poissons était avec nous puisque enfin nous avons tous péché des poissons d’une jetée magnifique et naturelle. Ouf, mon honneur est sauf, moi qui disais depuis si longtemps que j’étais un bon pêcheur, que j’avais longtemps pêché étant enfant avec mon père, etc…
P1030725

 Et enfin, Sydney, où nous nous posons pour quatre jours (enfin !) avant de partir pour la Nouvelle Zélande.
 Un peu de Hong Kong, un peu de New York, Sydney est cosmopolite, moderne, ouverte, cool, culturelle, magnifiquement entourée de baies et de plages superbes. Malheureusement, le temps est un peu gris sauf le premier jour où nous en profitons pour rencontrer une autre famille de français en vadrouille : les Michalec.

P1030730

Le blog : http://familyautourdumonde.com
Trois filles de 5, 11 et 12 ans, ils en sont au 7ème mois de voyage dont l’Afrique du sud et la Namibie, waouh ! Nous avons échangé nos expériences en pique niquant en famille, c’était très sympa.
Le lendemain, nous avons pris le ferry jusqu’à Manly, où Arthur et moi avons surfé (si, si) sur un body board comme des pros ...

P1060974.JPG



P1030757-copie-1.JPG

pendant que les filles traquaient le surfeur avec leurs appareils photos. (Plus de photos pour vous les filles à la fin de l'article !!..)
P1060956


Lors de la traversée, nous avons pu admirer le fameux Opéra de Sydney et sa forme caractéristique - beaucoup plus petit que l’on se l’imaginait – et le pont en demi-cercle embelli par la présence de l’énorme paquebot de croisière « Queen Elisabeth ».

P1060907
P1060902

 

P1070034.JPG

Le soir nous sommes allés fêter la victoire de Jean Dujardin aux Oscars en allant voir « The artist » au cinéma, respect. Nous avons pu constater que les australiens regardent un film au cinéma en sirotant un bon verre de vin dans un verre à pieds acheté dans le cinéma, comme les pop-corns (!)… étonnants ces australiens !     
Dernier jour sur Sydney, il fait gris, il pleut, le musée d’Art comtemporain que nous voulions visiter est fermé pour cause de travaux !! nous avons donc décidé de faire la visite des coulisses de l'opéra, dommage pas d’audioguide en français, mais c’était tout de même très sympa. Ce soir, rebelote il va falloir tout faire rentrer dans les sacs pour ne pas dépasser en poids de bagages …. Départ demain pour la Nouvelle Zélande.P1030758
A + les djeuns …

 On vous l'avait promis les filles, les voilà les surfeurs australiens !!  pas facile de rester discrètes pour prendre les photos,  on a bien rigolé avec Camille !
Bises
Sylvie
P1060935

 

P1070022

 

 

P1060985

 

P1030753

et version sans planche !;)

P1070010

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Australie
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 12:58

 Quand on parle d’histoire en Australie, on remonte au XIXème siècle et c’est tout. Ils sont très fiers de leur épopée des chercheurs d’or qui, il est vrai, a engendré l’opulence de Australie actuelle. Donc, entre deux plages de surfeur, nous avons visité le parc Sovereign Hill à Ballarat, une des plus grandes villes minières de l’est australien.

Eh bien ce parc nous a littéralement enthousiasmés et nous nous sommes pris tous les quatre pour des chercheurs d’or avec amusement. Tout le parc est une reconstitution très fidèle de la ville en 1850 avec sa mine d’or, son traitement, et toute la vie qui accompagnait cette activité.

P1060601

Nous sommes descendus 20m sous terre et avons vibré avec les personnages en hologrammes lorsqu’une veine jaune brillante est apparue dans la roche sous leur pioche.Nous avons participé à un cours d'écriture avec une plume d'encre de l'époque.

P1030512

 

Tout est soigné dans les moindres détails, les costumes, les maisons, l’école, le restaurant, les tentes des pionniers, etc.

P1060611

 

Ce fut une excellente surprise et les enfants ont adoré chercher des pépites dans la rivière …et ils en ont trouvées ! Si, si, des petites mais des vraies et honnêtement c’est excitant de voir ces petites taches jaune mat au fond de l’écuelle.

 

 

  P1030481

Notre road trip nous a enfin mené jusqu’à Melbourne et là nous avons découvert une autre Australie,

 

P1030537

 

P1060618

 

plus européenne, plus cool, plus jeune, plus ouverte, avec des gens qui boivent une bière à une terrasse, ce que nous pensions impossible depuis Perth. Nous sommes restés 3 jours et avons découvert Saint Kilda et sa marina, ses kit surf à deux pas du centre-ville.

P1060614

Dans le centre, ses petites rue envahies par la culture underground avec des tags plus beaux les uns que les autres,

P1060620

P1060632

P1060647

 

ses beaux passages et ses belles patisseries qui nous rappellent Paris,

P1060679

 

P1060674.JPG

 

ses avenues piétonnes avec des groupes de musique excellents, et du monde, de la vie, enfin !

 

Petite explication sur l'intervention du chanteur à la fin de la video, on a juste failli se faire renverser par le tramway qui arrivait !! 

Nous avons ensuite récupéré un colis rempli de tous les cours pour le second semestre chez une amie de notre amie Dorothée qui a vécu quelques temps ici (un grand merci à toi Dorot !).

Nous en avons profité pour bien avancer l’école et faire notre cuisine. Cela vous parait banal mais je vous assure que juste un steak avec des haricots verts, sans frite, sans sauce, sans friture, simplement accompagné de quelques feuilles de salade verte, c’est un bonheur profond… Nous ne supportons plus les fishs and chips, les hamburgers, les frites, l’absence totale de légume, de fruit frais, de yoghourt, au secours ! Résultat de cette malbouffe, 50% des australiens sont obèses.
Bon on se console avec les 25° à 30° quotidiens, la mer turquoise sous un ciel bleu ;) …Voilà pour ce petit clin d’œil de Melbourne, on pense beaucoup à vous tous, même si nous sommes loin....

                                              ************************************************

Aujourd'hui, nous sommes le 24 Février et on souhaite un très bel anniversaire à
                                            Léa qui a 15 ans aujourd'hui !!!
                           On pense beaucoup à toi et on t'embrasse très fort.                          

                                  Tonton, Tata marraine, cousine et cousin

Gateau anniversaire Lea

 

                                                                 GROS BISOUS DE NOUS 4

 

A plouch les djeun’s.

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Australie
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 01:34

 

Un petit saut de puce en avion d’Alice Spring jusqu’à Adelaïde et nous partons pour une virée en Nissan X Trail (grosseur des bagages oblige) sur la côte sud. Nous restons deux jours à Adelaïde dans une superbe auberge de jeunesse (Adelaïde Central YHA ) pour découvrir cette grande ville et essayer d’avoir un autre point de vue qu’à Perth.

P1030139

A première vue, la ville est moins conventionnelle, on dirait une ville de western dont les maisons en bois auraient été remplacées par des maisons en dur en gardant le même style. Il y a un peu plus d’ambiance et les gens ont l’air plus jeune mais c’est quand même pas l’Espagne…

 

P1030140

En revanche, Adelaïde se veut une ville libre, créée par des hommes libres et non pas des bagnards, et cela se traduit par la présence d’une multitude de cabarets, de bars chauds, et de boîtes pour adultes, un paradis pour célibataire quoi…A part cette vie nocturne, c’est encore un peu top guindé pour nous. En y réfléchissant, c’est aussi le rythme de vie des australiens qui est différent du nôtre et qui fait que nous sommes toujours en décalage. Les australiens se lèvent plus tôt et finissent leur travail plus tôt (vers 17H00), pour faire du sport ou rester en famille, ce qui nous donne l’impression que tout est toujours fermé. Nous laissons donc notre auberge dans laquelle nous avons partagé nos repas avec des jeunes et moins jeunes de tous les continents ce que nous apprécions toujours autant. Arthur et moi avons même participé à un tournoi de ping-pong, cool.

De là nous sommes partis pour découvrir les vignobles et nous avons découvert un vin blanc excellent : le Coriole. Nombre de ces domaines proposent des repas avec des produits locaux en plus de leur production, c’est ce que nous avons fait dans un endroit charmant sous les tonnelles au milieu des vignes, un vrai bonheur.

P1060148

Ensuite nous avons découvert la superbe plage de Carrinchalinga proche de Normanville (doit y avoir des frenchys qui ont trainé leurs guêtres par ici autrefois) où nous nous sommes baignés malgré une eau un peu froide mais superbe, transparente.

P1060160

 


 

Des kilomètres de plage et personne ou presque, c’est étrange mais vraiment très beau.

<<P1060217

 

P1030151.JPG

 

P1060208

 

P1060169

Un peu plus loin, avant de retourner à notre "cabins" pour la nuit, nous avons vu rencontré des kangourous sur un golf au soleil couchant, c’était sympa.

P1060213

 

P1030444.JPG

 

Ensuite à Port Eliott, face à la mer...

P1060154

 

 

nous avons partagé le pique-nique avec une bande de retraités avec lesquels nous avons échangé quelque mots et qui tout de suite nous ont fait remarqué que dans l’abri où nous étions il y a avait des plaques commémoratives pour célébrer les soldats australiens morts lors des deux guerres mondiales.

P1060260

D’accord, il est de notre devoir de nous souvenir et nous en avons profité pour faire un mini court d’histoire aux enfants, mais il y a quand même plus fun pour accueillir une famille d’étrangers en voyage de mon point de vue ;)...Ils sont un peu froids les australiens que nous avons rencontré jusque-là. Du coup nous avons préféré la compagnie des mouettes avec lesquelles nous avons partagé notre repas avec plaisir.

P1060251

Après nous avons rejoint la ville de Robe sur la Limestone Coast. Petite rando autour d’une île sauvage et rencontre avec quelques Walibis

P1060268

et beaucoup d’oiseaux dont un certain nombre morts…aucune raison apparente pour expliquer ce phénomène et cela nous refroidi quelque peu. Nous délirons allègrement sur les hypothèses les plus flippantes comme au cinéma : Virus ? Prédateur inconnu ? Expérience humaine qui aurait dérapé ?

Bref, nous partons sans regret au Mont Gambier voir le lac bleu.

Sur la route, toujpurs des vues superbes de la côte ..

P1060227

 

Et nous arrivons au lac bleu  mais  bleu de chez bleu ! A croire qu’ils ont versé une tonne de Canard WC dans l’eau !

P1060265

 

Plus sérieusement cela est dû à la présence de calcite dans l’eau, c’est vraiment étonnant ! Sous 40° nous sommes vite repartis avant de griller sur place.

 

P1060284

L’étape suivante nous a réservé une vraie grande surprise : les koalas de Tower hill. Ces gros nounours patauds nous ont enchantés par leurs poses trop drôles. Un grand moment.

 

P1060419

 

P1060423

Arthur s'est également mis à la chasse aux émeus ....

P1060290

 

P1060276.JPG

 

Par bonheur nous avons ensuite trouvé le premier bon resto d’Australie le « Simon’s waterfront » : grande salle donnant sur la mer, patron super accueillant, table agréablement dressée, cuisine excellente et un vin blanc divin le « Newton’s Ridge South West Victoria (Timboon) Lila’s Chardonnay 2011 ? Une pépite !

P1030224.JPG

Parfait pour débuter la « Great Ocean road », la route qui longe l’océan où nous nous arrêtons de nombreuses fois pour admirer les points de vue superbes.

P1060353

P1060344

 

P1030235

Le meilleur se trouve à Port Campbell : les douze apôtres, douze magnifiques rochers alignés en bord de mer, et en plus le soleil réapparaît juste pour que nous puissions prendre des photos, trop de bol !

 

P1060394

 

P1060409

C'est magnifique !!

 

P1060376

 

P1060371

A Cap Otway, au bord d'une forêt d'eucaliptus, nous retrouvons encore plus de koalas pour notre plus garnd plaisir, on ne se lasse pas de les regarder et de les photographier.

P1060422P1060430P1060516

 

Nous visitons le plus ancien phare d’Australie et nous pique-niquons, tranquille au bord de la mer. 

P1060489

 

Enfin à Torquay (la mecque du surf australien) les enfants passent une demie journée dans ce fameux spot de surf.

 

P1060527

P1060553

Deux combines et deux body board de loc et roulez jeunesse, il a fallu les sortir de l’eau tellement ils étaient heureux au milieu des vagues et des surfeurs. Camille (et sa mère) en ont profité pour admirer les tablettes de chocolats aux alentours…

P1060556

 

P1060559

La mer est magnifique, d’une clarté épatante, fraiche, le bonheur total.

P1060567

 

Si le contact avec les australiens de cette région ne nous a pas enthousiasmé, les paysages et la faune sont uniques et cette Australie-là est moins connue mais nous sommes tous heureux de l’avoir découverte.

Prochaine étape, la fin de la Great Ocean Road et Melbourne. See yah !

Au fait, voyager entre 28° et 38°, c’est pas toujours évident mais on se sacrifie quand même ! A plouch les stalactites !    

 

 

P1060433

 

P1060305

P1060335

      

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Australie
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 23:14

Après les gorges relativement fraiches de la région d’Alice Springs, nous sommes partis sur la route nord pour 400 km  de route au milieu du désert. Notre voiture est rassurante avec sa climatisation et ses 20 litres d’eau dans son coffre(!). Car dehors, rien n’invite à la promenade bucolique, hormis la chaleur qui frise les 40°, la végétation est clairsemée, nous croisons une voiture tous les 100 km, nous traversons par deux fois des tornades de chaleur qui font tanguer la voiture (gloups), nous voyons de grosses carcasses d’animaux sur le bord de la route qui sont des kangourous renversés au petit matin par les camions.

P1050902

En fait de camions, il s’agit de « train-trucks », des gros engins qui traînent de deux à cinq remorques comme celle de nos 45 tonnes, le tout faisant 50m de long…vaut mieux avoir du temps pour doubler ce genre d’engin ! Bien sûr je pense au film « Duel » qui oppose un truck et un pauvre type dans sa petite voiture…

 

P1050887

 

Mais rien n’entame notre bonne humeur, pas même un rapace de 3m d’envergure qui abandonne mollement sa charogne au milieu de la route à notre passage. Et si nous sommes si motivés c’est que notre objectif est unique : le rocher rouge d’ULURU, vénéré par les aborigènes depuis la nuit des temps. Avant d’arriver là nous traversons des paysages magnifiques avec des lacs salés, et des plateaux rocheux sortis de nulle part qui auraient pu servir de décor à « Rencontre du 3 ème type », tellement cela semble surnaturel.

 

P1050910.JPG

 

 

 


P1050913

  A l'approche du sîte des Kata Tjuta, nous apercevons les monts Olgas.

P1050936

Enfin nous arrivons devant lui, ce rocher est vraiment étonnant de par sa forme, sa couleur, le lieu, sa relation sacrée avec le peuple aborigène. Nous assistons au coucher du soleil sur ULURU avec beaucoup d’autres touristes dont pas mal de français.

 

P1030032

La beauté des couleurs qui varient rapidement en faisant passer le bloc rocheux du roux au noir en passant par toute une palette de bruns et de violets est somptueuse et même la lune s’est invitée sur ce tableau magnifique.

P1030054

 

P1030060

Franchement, c’est très émouvant d’être là, à communier simplement avec la nature et la beauté de ce site incroyable. Le lendemain Camille et moi nous décidons de nous lever à 5h15 pour assister au lever du soleil et là,  même magie, même communion (nous sommes très nombreux), avec le sentiment de voir quelque chose une fois dans sa vie, c’était vraiment bien.

P1050979

Un peu plus tard, nosu sommes retournés tous les 4 au pied du sîte pour se ballader au plus pres de ce rocher.

P1060057

 

 

P1060074

Après nous sommes partis pour Kings Canyon, un lieu réputé mais qui ne vaut pas le déplacement à moins de faire une randonnée de 4heures et nous n’avons pas le temps.

P1060078

 

Au retour nous décidons de prendre une piste de 100 km au milieu du désert (une autre famille l’a fait avant nous, merci les Leblancs !), je me suis cru au Paris Dakar en roulant dans ce sable rouge et profond, avec un petit frisson lorsque nous passons une zone sablonneuse au fond d’un trou, mais sans y rester car j’ai accéléré fort, ouf !

 

P1060086

 

P1060087

Bien sûr Sylvie me dit que ce n’était rien du tout  et que j’en fais des tonnes…n’empêche, je suis content de retrouver le bon vieux goudron. Le dernier soir à Alice Spring nous passons un moment vraiment sympa avec les Walibis  qui descendent de la montagne pour manger dans nos mains, Arthur et Camille s’en sont donné à cœur joie en les caressant.

P1060101

Ces petits kangourous sont de vraies peluches. Voilà, le centre rouge de l’Australie c’est fini, et nous sommes très heureux d’avoir vécu ces instants uniques dans cet univers si inhospitalier mais  tellement beau.

P1060116

 

P1060142

 

Prochaine étape, la côte sud et Adélaïde. A plouch les djeun’s, et bonne nouvelle, le wifi est gratuit et marche du feu de dieu ce soir !

 

 

P1060091

 

P1060093

(avec le petit dans la poche !!)

….See yah.       

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Australie
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 10:25

 

Oubliée PERTH la puritaine, la ville des pionniers anglo-saxons au protestantisme rigoriste, oubliée la trop riche australienne de l’ouest refermée sur elle-même, place au centre originel du continent avec ses merveilles minérales. Dans ce quasi désert les conditions climatiques sont extrêmes. La semaine dernière le thermomètre est monté à 53°…ça calme. Eh bien nous, nous avons un bol monstre puisque la barre des 40° ne sera pas dépassée, avec même une petite fraicheur à 29° au réveil !  Inespérées ces conditions sont idéales pour découvrir les sites qui jalonnent une des deux seules routes goudronnées qui partent d’Alice Springs. Nous logeons dans un motel modeste "Alice Motor Inn" mais très bien équipé avec le barbecue traditionnel australien, une petite piscine, le tout à deux pas du centre.

P1050702

 

La ville n’a rien d’extraordinaire hormis la présence de très nombreux aborigènes qui semblent désœuvrés. Nous savons désormais que le gouvernement leur verse des subventions importantes, leur donne des maisons, des voitures et l’argent dont ils ne savent que faire, fini dans l’alcool. Après les avoir massacrés, notamment en Tasmanie où il ne reste plus un seul aborigène en vie, les australiens essaient de se racheter mais c’est manifestement un échec tant l’écart initial entre les civilisations est important. Cette vision nous attriste et nous fait prendre conscience du drame que ce peuple pacifique, en osmose totale avec son environnement, a vécu depuis le XIX siècle. Nous aurons d’ailleurs l’occasion de plonger dans la culture aborigène lors de la prochaine étape. Pour l’heure, dans notre grande voiture blanche de location (HYUNDAI  IX 35) climatisée, nous sommes allé pour la deuxième fois au canyon de Sandley Chasm (ici les sites ferment très tôt -14h30-  nous nous sommes fait avoir la première fois) qui nous a réservé sa fraicheur après une petite marche de 20mn. L’endroit est superbe, seule une petite pancarte à l’autre extrémité nous stoppe : « Danger, au-delà de cette limite vous risquez de graves blessures et même la mort », bon au final on a fait demi-tour…

 

 

P1050808

 

A Ellery Creek nous nous sommes baignés dans une étendue d’eau entre deux falaises magnifiques.  Nous avons cherché des walibis à Simpsons mais nous n’avons rencontré qu’un gros lézard…

P1050636

 

Notre premier kangourou nous a regardé droit dans les yeux quelques kilomètres après, pour la plus grande joie des enfants !

P1020907

 

 

Ils sont peu nombreux dans la région car les Dingos (des gros chiens jaunes sauvages) les déciment. Un autre jour nous avons visité le Désert Camp, où est concentrée toute la faune de la région : kangourous, oiseaux, insectes, animaux nocturnes, etc… Le clou de la visite fût une présentation par un ranger de magnifiques rapaces qui nous ont survolés à quelques centimètres en attrapant en une fraction de seconde dans leurs serres la nourriture jetée en l’air : instant magique car nous n’avions jamais vu de rapaces aussi beaux et d’aussi prêt.

 

 

P1020895

P1020930

P1020921

 

Le lendemain nous avons fait un trek dans les gorges d’Orniston dans une vallée sauvage où subsistent des points d’eau au milieu de la fournaise.

 P1050843

Là encore les paysages sont grandioses et nous confortent dans notre choix de voyager dans ce pays-continent. Nous terminons la journée à Glen Helen, un endroit sympa pour piquer une tête.

P1050863

P1050866.JPG


Le soir, nous avons partagé le barbecue avec des allemands et nous nous sommes envoyé des grands steaks grillés avec haricots verts et moutarde Maille, et petit chardonnay australien,  un vrai festin ! Au rayon gastronomie, nous avons aussi gouté au restau du kangourou, du crocodile, de l’émeu et du chameau (parce qu’il y en a ici aussi), bref, rien de transcendant, ou tout du moins qui ne vaille un bon vieux morceau  de faux filet ou de bavette !  Et hop, après Alice Springs et ses merveilles, rendez-vous au site sacré d’Uluru ! Cette Australie là est celle dont nous rêvions : superbe et sauvage ! C’est parti, enjoy !  

 

P1050875

PS : L 'Australie n'est pas le pays du Wifi, les conditions pour charger les photos et publier les articles n'ont jamais été aussi difficiles ... soit le wifi est payant et très cher mais en plus tres tres lent ou soit il n'existe pas !  Quel contraste avec l'Asie où le wifi était gratuit, facile d'accès et rapide.  Alors désolée, très peu de photos seront dispos pour le moment.                                       

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Australie
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 14:45

Après une halte de 4 heures dans le magnifique aéroport de Singapour, nous sommes arrivés sur le continent australien en pleine nuit et nous avons dû attendre le petit matin pour trouver un taxi disponible, ça commence bien…en plus, les douaniers ne nous ont pas laissé notre « saucisson d’Auvergne » ramené de France par Monique et Pierre. Aucun aliment importé ne peut entrer en Australie, pas cool ! Dès le matin, nous avons senti que la chaleur serait forte, au moins 35° sous un ciel très bleu. Notre hôtel est fonctionnel et déjà nous constatons que le niveau de vie ici est très élevé, nous l’estimons à environ 20% de plus qu’en France, va falloir faire attention grave. Notre première visite en ville est étrange. Tout est neuf, tout est grand, bien organisé. Toutes les infrastructures sont récentes, les matériaux utilisés sont de très grande qualité, et ce qui nous intrigue c’est que TOUT est comme ça, pas un papier gras, pas une barrière rouillée, ou quelque chose qui ne soit pas à sa place.

P1050560

 

Nous avons l’impression d’être dans un décor de sitcom TV sans rien qui dépasse. Et où sont donc les gens ?

 

P1050596

 

 

D’accord, nous sommes en début de matinée en semaine mais quand même ! Les quelques personnes que nous croisons sont toutes plutôt âgées et peu nombreuses au milieu de ces buildings qui paraissent du coup démesurés.

 

P1050572

 

Les jours suivants, le temps maussade nous permet de travailler et de rattraper le retard scolaire que nous avons accumulé, heureusement les notes des enfants sont très bonnes et nous sommes vraiment rassurés.

P1050582

 

Grâce à des transports gratuits et très bien organisés, nous sommes allés à Scarborough une station balnéaire proche de Perth où nous avons pu nous baigner sous le regard bienveillant des gardes côte après nous être assurés qu’ils n’y avait ni requin (!), ni méduses et ni courants dangereux (j’applique les consignes à la lettre !).

 

P1050449

Les filles ont pu détailler les muscles et le bronzage des surfeurs tous barraqués et très grands (un peu comme moi quoi) ;)

P1050444

 

 

 

P1050456

.Ensuite nous avons visité Freemantle à quelques kilomètres de Perth et son marché historique

P1050469

 

mais sans grand intérêt et nous nous sommes recueillis devant la statue de Bon Scott le chanteur du groupe de hard rock AC/DC, l’enfant du pays. Respect pour « Hells bells » et « Highway to hell » sur lesquelles nous avons tous secoué notre chevelure la tête en bas ou une guitare électrique imaginaire à la main, si si souvenez-vous !

P1050473

P1050502

 

 

 

puis ballade sur la plage de sable blanc non loin de la ville.

 

P1050525

 

P1050533

 

Le dernier jour, il fait enfin très beau et la température est idéale. Nous en profitons pour prendre des photos de la ville, visiter la première mine d’or australienne avec fonte d’un lingot en direct sous surveillance du shérif (ils sont un peu simplets par moments ces australiens…ou alors c’est de la mise en scène et dans ce cas c’est moi qui le suis ?).

P1050568

Un tour au musée d’art aborigène et d’art moderne, et go to Mandurah (ville au nord de Perth) dans un train que l’on dirait livré de la veille tellement c’est neuf. Petite pause au bord de mer gâchée par un vent désagréable mais avec la présence d’un pélican très cool juste devant nous.

P1020883

Le plus gros choc à PERTH est provoqué par le nombre incalculable de panneaux d’interdiction.

P1050498

On a l’impression que tout est interdit : fumer et boire un verre dans la rue, faire du roller ou du skate, de manger, chanter dans les transports…

 

P1050574

 

Nous sommes surveillés (les caméras de surveillance sont partout), la délation est rémunérée, les fautifs sont punis et les panneaux indiquent leur faute, c’est assez choquant pour nous et c’est pousser le flicage un peu trop loin à notre gout.

 

P1050605

 

Ne généralisons pas, mais la première impression est très forte. Et au beau milieu de tous ces coincés, Sylvie nous a fait un festival dont elle a le secret en laissant tomber une bouteille de coca à moitié ouverte qui a dévalé tout un bus en aspergeant tous les passagers et en repeignant ce magnifique bus si propre et si neuf…un grand, un très grand moment !

Chérie tu as été époustouflante, je te revois courir en essayant de rattraper cette pauvre bouteille en disant  « sorry, sorry » complètement affolée… Et voilà pour ce premier contact avec les australiens, mais pas encore les aborigènes, c’est pour le prochain article au cœur de l’Australie. A +   

Plus de photos dans album photo Australie

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Australie
commenter cet article