Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 04:53

 Ah ! L’arrivée à Luang Prabang, nous nous en souviendrons… Comme dirait un ex -Président de la République : les emmerdes, c’est comme les avions de chasse, ça vole en escadrille ! D’abord, un premier hôtel limite insalubre à cause de l’humidité et un patron qui nous fait payer une chambre que nous n’avons pas occupé parce qu’irrespirable (grosse colère de Sylvie, incontournable), ensuite un conducteur de tuk tuk qui nous annonce un prix au départ et qui le multiplie par quatre à l’arrivée.

 

P1040523

Un bureau de change qui omet de nous informer d’une taxe et nous carotte 50$, re-grosse colère pour récupérer seulement la moitié. Une intoxication alimentaire suite à un repas au restaurant le Blue Lagoon, avec certes, un service impeccable et un prix en rapport mais un tout petit ramequin de beurre qui à lui seul a mis à plat Camille et Arthur pendant deux jours (avec une première nuit mémorable) mais aussi plusieurs autres notes de restaurant pas tout à fait exactes lorsque nous les recomptions avant de payer. Pour finir, j’oublie dans un bar à vin (on ne se refait pas) mon sac à dos avec tous les papiers, les appareils photos et les passeports, et là, ô miracle, le gérant l’avait vu et me l’a rendu une demie heure après avec un grand sourire, ouf ! Bref, rien de grave, les commerçants de Luang Prabang sont filous mais pas tous. Ca agace un peu et ça gâche un peu le paysage …
La ville est tout de même très belle avec ses rues bordées d'arbres, ses anciennes maisons coloniales et ses nombreux temples 

 

P1020279

 

P1020280

P1040559

 

 

P1040554

Le paysage est splendide et nous fait oublier bien vite ces petits tracas, comme dirait Camille on se croirait parfois en Auvergne (!). Le Mékong, les montagnes, les palmiers, les rizières qui se parent d’un vert magnifique car le riz recommence à pousser, les buffles, nous ne nous en lassons pas, d’autant plus que nous nous sommes rafraichis (le temps est un peu plus frais au nord) dans des cascades aux eaux turquoises incroyables.

P1040810

 

 

P1040833

 

P1040545

 

 

P1040851

L’une d’elles nous fait découvrir un parc avec une vingtaine d’ours asiatiques qui se balançaient nonchalamment dans des hamacs. Mais lorsqu’ils se sont mis debout sur leurs pattes pour jouer, la peluche noire se déplie sur 3 m de hauteur et devient tout de suite impressionnante et surtout magnifique dans son environnement presque naturel.

 

 

P1040842

La ville de Luang Prabang perchée entre le Mékong et la rivière Khan est très belle. Le Palais Royal est magnifique et la fusion de l’art traditionnel laotien et de l’art français donne un mélange superbe dans l’architecture et le mobilier.

P1040529

 

P1040567

Nous avons même trouvé un café-boulangerie où nous avons célébré la galette des rois, avec tout le tralala : couronne et fève, comme il se doit.

Enfin, nous avons passé un moment inoubliable dans un centre de sauvegarde des éléphants, il en reste 1600 sur un million au début 1900.

L’endroit est superbe au bord du Mékong, les éléphants sont soignés, bichonnés car les laotiens ont compris l’importance de la conservation de l’espèce.

 

P1040618

 

P1020345

En choisissant ce centre nous participons financièrement à sa pérennité tout en vivant une expérience rare pour nous, européens. D’abord nous avons fait un petit « tour de chauffe » assis juste derrière les oreilles du mastodonte puis nous sommes partis pour une balade d’une heure avec traversée du Mékong, et surtout descente de la berge vertigineuse où je n’en menais pas large.

 

P1040627

 

 

P1020411

Mais force est de constater qu’un éléphant est agile et stable, quel que soit l’état du terrain, ce qui n’est pas évident lorsqu’on est sur son dos à 3,5m de haut avec rien pour se tenir, une seule solution : faire confiance…et serrer les fesses ! Arrive ensuite le moment le plus rock’n roll : la toilette dans le Mékong ! C’est drôle comme un éléphant aime l’eau… Le mien plongeait sa tête d’au moins un mètre profondeur pendant plusieurs minutes me laissant avec de l’eau jusqu’au torse, essayant de garder l’équilibre pour ne pas être désarçonné…Sylvie, elle, a été obligée de nager car le sien se couchait carrément, risquant juste de l’emporter sous l’eau… mais comment a-t-elle pu garder son sourire jusqu’au bout ? Quel optimisme ma chérie !

 

P1040709

 

 

 

P1040720

 

 

 

P1040710

Bien sûr les enfants ont adoré d’autant plus que nous avons fait la connaissance d’une famille d’australiens avec leurs 3 garçons, cette journée fut grandement réussie pour tous. Et voilà, c’en est fini du Laos, rendez-vous en Thaïlande très bientôt. A plouch !

+ de photos dans album photos Laos

 

P1040655

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Laos
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 17:29

Merci pour tous vos vœux et commentaires pour cette nouvelle année 2012 que nous vous souhaitons à tous plein de bonheur.

 

Pour illustrer le titre de cet article voici un dicton local : " le Vietnamien plante le riz, le Cambodgien le regarde pousser, et le Laotien l'écoute..." pardon pour notre amie Corinne de Bordeaux qui est Laotienne, mais le choc est réel. Nous qui sommes stressés, même après deux mois de voyage, le Laos nous fait du bien car le rythme est vraiment vraiment beaucoup plus lent. La petite ville de Paksé où nous passons quelques jours au sud du pays, ressemble à une de nos villes de province... mais le dimanche après-midi. Notre hôtel recèle un chef français et franchement ça fait du bien, un bon steak, un bon magret, après tant de "chicken with rice" "chicken with noodles" "chicken soup" etc . Donc notre stage de zénitude a débuté par une excursion au sud, dans une région sauvage : les 4 000 îles. Pour visiter la première, le bus nous laisse au milieu de nulle part au bord du Mékong en plein cagnard et d'un signe nous indique le "bateau", qui est en fait une pirogue très étroite et très instable car chaque mouvement d'un des passagers met en péril la suite de la traversée.

 

 

  P1040303

 

 

 

 

 

P1020049

Heureusement celle-ci se déroule sans encombre jusqu'à l 'île de Dong Khong où nous passons le réveillon du nouvel an avec deux autres familles françaises dont une que nous avions rencontré au Vietnam et qui voyage dans un bus de la RATP aménagé ! Super sympa et très courageux avec leurs 4 enfants. Les Shadobus : http://www.shadobus.com. De là, nous reprenons une pirogue (mais avec gilets de sauvetage) pour une heure et demi sur le Mékong que nous trouvons toujours aussi magique.

 

 

P1020081

La deuxième île de Dong Khone et encore plus "roots" et nous choisissons un bungalow au bord de l'eau, propre mais roots de chez roots.

 

 

P1020084

 

 

P1040357

Après quelques tours de vélo, une chaleur étouffante et une demi nuit passée sur le balcon en raison d'un cafard volant dans la chambre, nous avons retrouvé la terre ferme avec soulagement ...

 

 

P1040305

L'autre excursion sera plus agréable pour moi, la relative fraicheur et l'altitude du plateau des Boloven conviennent mieux à l'indécrottable auvergnat que je suis resté, ce que je ne manque pas de dire avec fierté à tous ces estrangers...Ce plateau donc, est couvert de plantations de thé mais surtout de café introduit par les français début 1900, un des plus chers au monde. A l'état de baie, le café est d'un rouge foncé magnifique ou d'un vert éclatant, un régal pour les photos.

 

 

P1040406

 

 

P1040450

Entre chaque arrêt "café" nous nous arrêtons voir des chutes d'eaux sauvages toutes plus belles les unes que les autres.

 

  P1040431

Dans ce périple notre minibus s'est arrêté dans plusieurs villages. Certains de ces villageois sont tisserands ou ont la particularité de vivre au-dessus de leur propre cercueil selon leur coutume, mais l'important n'est pas là. Je ne sais pas s’il existe un syndrome du touriste, mais nous nous sommes soudainement sentis gênés avec nos appareils photos au milieu de ces gens qui n'ont presque rien et dont le regard en dit long sur leur propre gêne également. Arriver là, avec nos moyens exorbitants relativement aux leurs, pour quelques minutes puis repartir en les laissant dans leur dénuement a quelque chose d'indécent. Nous ne pouvons faire autrement que d'acheter quelques objets de leur fabrication ou du popcorn pour offrir aux enfants, mais le malaise ne s'est pas dissipé, l'écart entre notre monde et le leur est une injustice inadmissible.

 

  P1020235

 

 

 

 

P1020239

En même temps, nos devises les aident, alors quelle est la bonne attitude à adopter ? Franchement je n'ai pas la réponse mais la question s'impose à nous. Voilà, nous vous laissons réfléchir la dessus, et demain nous nous envolons pour Luang Prabang à 2000 km au nord. A plouch les mangeurs de grenouille !

 

+ de photos dans album Photos Laos !!

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Laos
commenter cet article
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 11:27

 

       Joyeux Noël à tous !

 

 

P1030907.JPG

 

et                Joyeux Anniversaire BriBri !!

 

Repost 0
Published by La famille FOUET - dans Laos
commenter cet article