Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 00:36

 

P1090648

 

Le patchwork culturel de l’île de Pâques était loin de nous donner une image réaliste du Chili tel que nous l’avons découvert à Santiago. Nous avons vite constaté que les chiliens ont une culture très forte et singulière, ce qui nous a séduit profondément dès les premiers jours. Ici, plus aucune influence polynésienne, à part sur les prospectus vantant l’île de Pâques. Le Chili nous semble comme en renouveau, ouvert sur l’extérieur, fier de son histoire que ses habitants redécouvrent eux même en remettant à l’honneur les premiers habitants de cette terre (partout des livres retracent les coutumes ancestrales des indiens au XIX et XX siècle), et fier de sa culture.

P1060548

                  Plaza de Armas

 

P1060550

                  Parties d' echec sur la place

En bons français nous sommes d’abord séduits par la cuisine chilienne, excellente, inventive avec tout ce que nous aimons : des tables bien dressées, une vaisselle propre même dans le plus humble boui-boui, toujours de beaux verres à vin dans lequel nous avons continué de célébrer ce fameux cépage oublié dans nos vignobles : le Carminéré, un vrai délice. Les plats sont variés, mêlant quinoa et fruits rouges, viande fondante et plantes aromatiques inconnues, soupes gouteuses et desserts élaborés, avec à chaque fois en amuse-bouche une petite préparation, toujours différente, bref nos papilles sont au firmament ! Même si nous sommes en ville et qu’il faut relativiser notre jugement, nous trouvons les chiliennes féminines voir sexy, bien habillés ainsi que leurs compagnons aux cheveux longs (nous nous sommes plusieurs fois trompés lorsqu’ils sont de dos en pensant qu’il s’agissait des cheveux d’une fille). D’ailleurs nous n’avons jamais vu autant d’amoureux au mètre carré.

P1060600

Partout les couples s’embrassent, s’enlacent, dans la rue, dans les transports, dans les parcs, nous sommes très loin de la retenue asiatique, australienne ou néo-zélandaise ! Camille fait un tabac avec ses longs cheveux blonds et bouclés et les regards se concentrent sur elle en permanence. La musique est aussi de retour, dans les restaurants, dans la rue

 

P1060570

P1060556

 

avec les fameux hommes orchestre qui tournent comme des derviches avec leur tambour, c’est unique et prenant.

 

 

Vivement le tango… L’immersion totale dans la langue espagnole que nous ne maîtrisons pas rajoute au dépaysement, ce qui nous réjouis tous les quatre. D’ailleurs Camille et Arthur ont très vite d’eux-mêmes cherchés à comprendre et à parler espagnol. Toute la culture chilienne est résumée dans les maisons du poète Pablo Neruda dont nous avons visité une des trois demeures (les deux autres sont à Valparaiso et à l’Isla Negra).

P1060592

En appréciant tous les objets qui s’y trouvent, ramenés de tous les pays qu’il a traversés en tant qu’ambassadeur y compris à Paris, nous rafraichissons notre mémoire sur l’histoire récente et les périodes Allende et Pinochet.

P1060554

Ce poète est vraiment une idole ici, et ses maisons la première attraction touristique, les chiliens n’ayant pris conscience que très récemment du potentiel touristique de leur pays. Même si nous ne pouvons voir la Cordillère des Andes toute proche à cause de la pollution qui sévit dans cette très grande ville, nous sommes bien conscients que nous sommes en zone montagneuse et tectonique (pas la danse mais les plaques…). D’ailleurs la veille de notre arrivée un petit 6,2 sur l’échelle de Richter a salué notre arrivée proche…Autant dire qu’au 9ème étage de notre appartement nous avons bien vérifié où étaient les escaliers de secours.
Au cours de ces 3 jours, nous avons visité les quartiers de Santa Lucia,

P1060559

 

Bellavista,

P1060579

 

le centre ville et ses places et ses monuments comme le palais de la Moneda devenu le palais présidentiel.

P1060551

L'universtité de Santiago

P1060576

 

P1060577

Ensuite, nous avons pris un bus pour Valparaiso. Ici c’est le moyen de transport collectif numéro 1. Les bus sont récents, avec un accompagnateur en plus du conducteur dont l’état physique est strictement réglementé (alcool, fatigue, temps de conduite, etc), on se sent donc en confiance, ce qui était loin d’être le cas au Vietnam…L’arrivée à Valparaiso, nom qui nous dit vaguement quelque chose en référence à un album de Tintin je crois, est plutôt bizarre car cette ville affiche nettement une splendeur et une décrépitude bien présente. La basse ville nous semble inquiétante et notre taxi monte des rues aux pentes dignes de San-Francisco jusqu’à une bâtisse sombre.

P1060638

Après nous être assurés que nous étions à la bonne adresse, nous découvrons une auberge de jeunesse vétuste mais très propre "La casa Aventura" où nous ne tardons pas à croiser une famille d’allemands, des étudiants français, canadiens, anglais, un couple irlandais et un autre japonais.

P1060781.JPG

C’est cette diversité que nous apprécions à chaque fois. La première après-midi, le soleil nous permet de prendre des photos de cette ville à l’architecture baroque et colorée, aux multiples influences étrangères.

 

Montages1

 

En effet, Valparaiso était le passage obligé de tous les vaisseaux qui passaient le Cap Horn, notamment lors de la ruée vers l’or en Californie durant laquelle la ville était à son apogée. Malheureusement, la création du canal de Panama en 1910 sonna violemment le déclin de la ville. On peut d’ailleurs voire un bâtiment inachevé dans un coin de la place centrale, son promoteur l’ayant abandonné dès qu’il eut appris la nouvelle.

P1090684

Nous aimons ces raccourcis historiques que nous a montrés Matt, un jeune américain tombé amoureux de la ville, ancien cuisinier qui a perdu son emploi le premier jour lors de l’incendie du restaurant dans lequel il travaillait (!) et qui, désormais, est guide «free lance ».

P1060739

Il se met au milieu d’une place, propose ses services aux touristes qui veulent bien le suivre en totalité ou en partie dans une balade de deux heures et nous enthousiasme avec un professionnalisme et une passion rares.

P1060800

Valparaiso est un paradis pour les photographes car tout est coloré, chatoyant…sous le soleil. Or celui-ci nous a fait défaut durant les deux autres jours sur place, cet ingrat.

P1090732

 

P1090739

 

P1090776

 

P1090747

Nous avons quand même visité la deuxième maison de Pablo Neruda,

P1060690

déambulé dans les ruelles de la vielle ville qui recèle encore quelques pépites architecturales, découvert des graffitis d'une qualité exceptionnelle.

P1060669

 

P1060654

 

P1090713

Valparaison s'est construit sur des collines et nous devons emprunter des ascenceurs en bois d'une autre époque par sans une certaine appréhension ...

P1060722

Video

 

 

 

 

Nous nous sommes restaurés « Au Petit Filou de Montpellier » un restaurant tenu comme son nom l’indique par un languedocien bien de chez nous. Là nous avons rencontré Jean Christophe, un ostréiculteur de Bouzigues venu étudier les races d’huître chiliennes pour remplacer les nôtres dont la mortalité ne cesse d’augmenter.Une sympathique rencontre. Le soleil est bien entendu réapparu le matin de notre départ, mais pour rester sur le thème de la poésie, nous savons désormais « qu’il fait toujours beau quand les anges voyagent… » De retour à Santiago, nous avons passé notre dernière soirée à l’Hostal Rio Amazonia, un petit hôtel où nous avons été reçus très chaleureusement avec force Pisco Sour et empenadas, après être monté via un funiculaire impressionnant sur la plus haute colline de Santiago où se trouve une immense vierge blanche qui veille sur la ville.

P1060566

C’est donc de l’avion qui nous emmène vers Punta Arenas au sud du continent que nous écrivons ces quelques lignes. Rendez-vous à deux pas d’Ushuaia. A plouch les djeun’s !      

 

Une petite pensée pour Mouzy et son Juliiiiooooo  .... toujours aussi beau !    Biz Sylvie

P1060555       

Partager cet article

Repost 0
Published by François et Sylvie - dans Chili
commenter cet article

commentaires

Françoise 01/05/2012 23:37

Du jaune, du rouge, du bleu, du rose! Vous voilà de nouveau vers des contrées toutes colorées et de ce fait cela nous remonte un peu le moral car nous nous serions plutôt dans le gris! Vent,
grisaille et pluie sont notre lot quotidien ces temps ci! Donc, on veut du soleil, de la couleur, de la gaité!! On n'attend plus que vos photos!!
Bisous,

Sylvie et François 03/05/2012 04:38



Merci François de nous être si fidèle, je suis sure que maintenant le soleil va vous réchauffer nous en ce moment nous somme sous la neige !!! en Patagonie nous avons ressorti les polaires !!
Les photos arrivent bientôt !
Biz



Bribri 01/05/2012 18:32

Que de couleurs!! Superbe. J'espère que vous avez eu une bonne connection internet. Car j'ai conscience du temps que vous prenez pour nous faire visiter les pays que vous traversez.
Hier au soir j'ai passé la soirée chez Valérie&Christophe étaient présents Béa/Patrick, Chantalou, Sylvain & Vaness qui nous ont beaucoup fait rire en nous racontant leur voyage en Irlande.
Nous avons fait travailler nos abdos. Joelle a fait chambre d'hôtes pour la nuit et table d'hôtes en ce mardi 1er mai avec Catherine Isa et Béa qui est venue nous rejoindre après ses travaux de
peinture. Vous voyez moi aussi je vous raconte pas mes voyages mais mes journées.
Biz à tous les 4

Sylvie et François 03/05/2012 04:36



Merci ma biche pour ces news. On a retrouvé le cordon de l'ordi Ouf !!! Sylvain et Vanessa nous l'ont raconté en mail on a bien rigolé aussi et cela nous a fait penser à nos galères aussi !!! Je
suis sure que tu aurais adoré l'Amerique du Sud !! c'est trop beeeaaauuuu !! Gros bisous



MAGAS 30/04/2012 18:26

De retour de vacances humides en normandie (escapade sur l'île de Tatihou; c'est pas Tahiti, mais bon...), nous vous retrouvons avec plaisir et curiosité de découvrir l'amérique du sud.
Nous avons bien pris le relai pour l'organisation de la fête des voisins prévue le 1er juin; vous allez nous manquer...ce sera l'occasion de "bizuter" vos nouveaux voisins du n° 11.
En attendant la suite,
MAGAS

Sylvie et François 03/05/2012 04:33



Super on aura une pensee pour vous tous le 1er Juin. Le voyage est toujours aussi formidable et on ne se lasse pas de découvrir de nouveaux pays.
Biz



caro 30/04/2012 09:15

hello les djeuns.........toujours aussi sympa ce voyage........bon je vais dire à mon père qu'il se connecte sur votre site........pour que mamy mousy admire Julio.............. bizou à tous

Sylvie et Francois 03/05/2012 04:32



Biz ma cousine et big bisous aux petits et grands loulous et à phylippe



René-Paul 29/04/2012 19:20

Un pays chargé d'histoire... Un pays que l'on oublie presque, puis qu'il ne rentre pratiquement plus dans les grands débats sur la scène internationale .... Peut-être que c'est mieux ainsi .. Et si
maintenant on chante et on ne jure que par Allendé et Neruda , est- ce que le peuple garde un oeil critique sur tout ce qui se passe afin de se prémunir contres les éventuels retours en arrière
!!?? Est- ce que toute tentative de recherche de vengeance ou de justice au niveau national , a complètement disparu !!??

En tout cas , bonne route parmi toutes ces couleurs et ces villes remplies de nostalgies et de culture ..

François et Sylvie 30/04/2012 03:41



La période de la dictature reste tabou içi au Chili, les gens ne souhaitent pas en parler. Ils préférent se tourner vers l'avenir, à notre avis le Chili a toutes ses chances pour son
développement futur. Pour nous c'est un vrai coup de coeur !
Asta luego Amigo !